Comité Français des Barrages et Réservoirs

Technologie des barrages

Les barrage à contreforts sont des barrages en béton constitués :

  • des murs, généralement de forme triangulaire, construits dans la vallée parallèlement à l’axe de la rivière. Ces murs sont les contreforts.
  • des bouchures entre les contreforts pour maintenir l’eau de la retenue. Ces bouchures s’appuient sur les contreforts auxquelles elles transmettent la poussée de l’eau.
    GIF - 3.7 ko

    Les bouchures sont très souvent inclinées vers l’aval pour que la poussée de l’eau soit orientée vers le bas de façon à améliorer la stabilité des contreforts. Dans le sens transversal, notamment vis-à-vis des effets sismiques de rive à rive, les contreforts peuvent être munis de butons.

Les bouchures elles-mêmes peuvent être de plusieurs types :

  • un épaississement amont du contrefort. Une étanchéité doit donc être prévue entre chaque demi-bouchure. Les deux rives du barrage de ROSELEND sont de ce type.
Barrage de Roselend {JPEG}
  • une dalle plate en béton armé. Les premiers d’entre eux ont été conçus par AMBURSEN au tout début du XXème siècle (barrage d’Ellsworth - 1907).
  • une voûte de faible dimension. Les voûtes sont en béton armé et de très faible épaisseur. L’un des plus bel exemple en France est le barrage de la GIROTTE dont la coception originale est due au grand ingénieur Albert Caquot.
Barrage de la Girotte

Ces barrages offre un avantage considérable pour la quantité de béton nécessaire : il faut 4 à 5 fois moins de béton pour un barrage à contreforts par rapport à un barrage-poids de même hauteur. Inversement, il s’agit de structures complexes, plus sensibles aux effets thermiques et aux séismes et qui nécessitent une attention particulière pour le contact avec le rocher de fondation.

Une variante majeure de ce dernier type forment les barrages à voûtes multiples : une vallée trop large pour être barrée par une seule voûte est découpée par plusieurs contreforts et la bouchure est constitué par une voûte plus importante. Le barrage de GRANDVAL est en France le plus important d’entre eux avec près de 80 m de hauteur ; le record de hauteur appartient au barrage canadien DANIEL JOHNSON, conçu par André COYNE : 214 m de hauteur !

Barrage de Grandval - Photo BETCGB Barrage de Grandval - Photo BETCGB