Comité Français des Barrages et Réservoirs

Soutien d’étiage

L’étiage d’une rivière correspond aux niveaux les plus bas dans la rivière, normalement en période sèche. Le soutien d’étiage à partir des barrages consiste à ajouter au débit naturel trop faible de la rivière un débit supplémentaire obtenu en déstockant l’eau de la retenue du barrage.

Ce débit, au-delà du strict débit réservé, régularise les débit au cours de l’année, améliore la qualité environnementale à l’aval du barrage en maintenant le bon fonctionnement de écosystèmes aquatiques. Il permet la gestion de la ressource à l’échelle du bassin de la rivière. En effet, l’eau supplémentaire ainsi restituée peut ensuite être utiliser à l’aval au moyen de prélèvements dans la rivière (pour l’irrigation, pour alimenter les réseaux d’eau potable…)

Par exemple, les barrages de Naussac (43) et Villerest (42) permettent de régulariser les débits du fleuve Loire avec un apport d’eau, généralement de juin à septembre. Sans ces barrages, le débit naturel de la Loire à Gien (45) n’aurait été que de 10 m3/s lors de l’épisode de sécheresse de 2003 ; grâce à ces deux barrages, on a pu délivré un débit au même endroit de 50 m3/s.