Comité Français des Barrages et Réservoirs

Barrage d’Oroville (Etats Unis)

Le barrage d’Oroville situé dans la Sierra Nevada en Californie est le plus haut barrage des États Unis. Il s’agit d’un barrage en remblai zôné de 235 m de haut retenant 4400 millions de m3 d’eau. Il est équipé en rive droite du barrage d’un évacuateur principal constitué de 8 passes vannées et un long coursier en béton. Cet évacuateur est complété d’un évacuateur de secours avec un seuil libre séparé de l’évacuateur principal. Cet évacuateur complémentaire n’avait jamais fonctionné depuis la mise en service du barrage (1968).

Après plusieurs années avec un réservoir très bas à cause de sécheresses sévères, l’année 2017 commence avec des pluies diluviennes liées au phénomène météorologique El Nina. Début février, le réservoir étant plein, l’exploitant du barrage doit relâcher un débit important par l’évacuateur principal. Cette opération génère une érosion très importante sur le coursier de l’évacuateur. Les causes exactes de cette érosion devront faire l’objet d’investigations détaillées. Pour limiter cette érosion, le débit est diminué dans l’évacuateur principale, ce qui conduit à une élévation du niveau de la retenue, une mise en service de l’évacuateur de secours qui connaît à son tour une érosion importante sur le remblai situé à l’aval.

Devant le risque de rupture de l’évacuateur secondaire (et non du barrage lui-même) qui serait susceptible de générer une vague estimée à 10 m de hauteur, les autorités locales ordonnent l’évacuation de 190000 personnes habitant à l’aval du barrage.

Le 14 février 2017, le niveau du lac est redescendu, l’évacuateur de secours n’est plus en activité mais la situation est suivie de près, de nouvelles pluies importantes étant annoncées.

Pour d’autres informations voir le site Wikipédia, la page "Oroville" du CFBR ou le site de la CIGB.